Le gouvernement veut encourager les Français à se remettre en selle

Tout le monde l’aura remarqué : le vélo a plus que jamais la cote, notamment sa version électrique. Il est vrai que le vélo électrique présente de très nombreux avantages, qui ont été mis en exergue suite au confinement, lequel a mené les français à se tourner vers cette option plutôt que les traditionnels transports en commun jugés trop à risques.  

Des chiffres illustrent cette tendance : entre les mois de mai et de juin 2020, on a observé en France une progression des ventes de vélos neufs de 117 %. Le gouvernement a mis en place des offres en cohérence avec cette tendance. Citons l’opération “Coup de Pouce Vélo” qui permet entre autres de bénéficier d’une réduction de 50€ sur les réparations de son vélo auprès des commerçants partenaires, et qui a connu un franc succès jusqu’ici. 

Le vélo électrique a quant à lui réussi à s’imposer ces dernières années sur le marché français, jusqu’à représenter aujourd’hui 45,2 % du marché en valeur.  Sachant que l’acquisition d’un VAE (vélo à assistance électrique) neuf représente un certain investissement, une subvention à ce sujet est accessible depuis 2019, initialement proposée dans le but de compenser les complications liées aux grèves des transports. Elle permet de profiter d’un remboursement à hauteur de 20% du prix d’achat du vélo, dans une limite de 200€ maximum.

Néanmoins l’attribution de cette subvention dépend de diverses modalités, qu’il est bon de consulter en amont afin d’être certain d’y correspondre. Les démarches et conditions sont renseignées sur le site officiel de l’ASP (Agence de Services et de Paiements), disponibles juste ici : https://www.asp-public.fr/bonus-velo-assistance-electrique